Jump to content
Game-Labs Forum

Essais en Mer (Guides, Patch Notes & Feedback)


Barberouge
 Share

Recommended Posts

C'est vrai qu'a naviguer pendant plus de 20 minutes en cherchant un quelconque navire (et de ne pas le trouver), je me suis amusé comme un fou.

Qui sait est il passé a coté de moi, car on ne voyait pas très loin. Aucune idée de distance dans le brouillard

J'ai l'impression de mettre trombé, ce jeu est-il pour moi ??

Link to comment
Share on other sites

Ah bah après, le brouillard c'est le brouillard x)

Mais apres le jeu est sur une alpha qui représente vraiment rien du tout du jeu quand il sera fini donc bon, on a le temps de voir évoluer les choses ! Voir même d'y contribuer ! On a des expert (genre Surcouf et autre :P) qui donne plein d'infos qui pourrait permettre de rendre le jeu plus réaliste, et d'autre qui n'y connaisse pas grand chose (genre moi xD ) mais qui apporte un retour joueur qui permet aussi de faire évoluer le jeu ^^

 

Tu as demandé une mini carte par rapport au probleme du brouillard qui fait qu'on y voit absolument rien, chose qui est normale x)

Moi j'ai envie de dire pourquoi, j'ai simplement proposer une alternative plus réaliste (dans certaine mesure) et plus sympatique graphiquement ^^

Link to comment
Share on other sites

Je suis d'accord avec KapoutMan, c'est vrai que la phase actuelle du jeu n'est qu'un minimum qui nous ai permis de jouer pour tester le gameplay de base et ne représente pas grand par rapport à ce qu'il doit devenir. Dans le monde ouvert nous passerons peut être beaucoup plus de temps à naviguer plutôt qu'à enchaîner des arènes de combat naval. Et je n'avais pas pensé au coup des lanternes mais je trouve ça une excellente idée. Comme aujourd'hui encore c'était leur moyen de se signaler et se repérer dans la nuit ou le brouillard. Pourquoi pas user de techniques lié à leur utilisation plus tard dans le jeu ? Genre tendre une embuscade en pleine nuit noire ou dans un brouillard épais...    

Link to comment
Share on other sites

La lanterne des navires se nomme un fanal. Dans le brouillard les bâtiments utilisaient en escadre, convoies, ou en approche des côtes ou d’un port la cloche. Elle était piquée à intervalle régulier. C’est encore le cas aujourd’hui, les bateaux piquent la cloche ou font des tut, tut, pouët, poüet codifiés en nombre d’impulsion et d’intervalle.

 

Bien sûr, proche d’un ennemi, on se la boucle…

 

Pour les fanaux, ils sont de poupe, mais il arrive, notamment pour passer des messages, de les placer à la fusée des vergues suivant un code préétablis. Il y en à aussi, surtout au mouillage en rade dans les hunes.

 

A proscrire le rouge et le vert pour déterminer le bâbord du tribord, ça arrive plus tardivement, de mémoire vers les années 1850, mais je peux me tromper… les feux, sauf exception dû à une codification spéciale, sont blanc.

Link to comment
Share on other sites

Je parler de la nuit en anticipant un peu ^^

Si on peut actuellement jouer dans le brouillard, sur une mer agiter ou non, pourquoi ne pas rajouter d'autre condition climatique plus tard ?? ^^

 

Nuit, pluie plus ou moins forte, beaucoup de vents, etc...

Link to comment
Share on other sites

Bon bah sinon, j'ai réaliser un exploit hier soir (le 21 janvier) contre un IA en snow. En tant que fou furieux des mers, j'ai tout simplement percuter le snow de plaint fouet en plein milieu et de manière parfaitement perpendiculaire (ouais sa parle géométrie). Concrètement et sans passer par quatre chemins, j'ai tout simplement retourner le dit snow x)

Je lui ai passer dessus quoi :P

(J'étais à bord d'un trinco)

 

Malheureusement j'ai pas eu le temps de prendre un screen car ce n'était pas vraiment prévue, mais la prochaine fois, promis ! ^_^  

Link to comment
Share on other sites

Il est possible de retourner les navires plus petits que les notre à plusieurs conditions

- Navire exposé à un roulis exessif dû à la prise au vent

- Navire exposé à un roulis exessif dû à une voie d'eau sur un coté

- Navires de tailles très différente (souvent 2 classes de différence)

- Navire en train de coulé ou quasi

- Vitesse importance du navire percuteur

 

Les dommages sont proportionnels au choc ils comportent:

- Systématiquement quelque soit la vitesse, destruction du mat de beau pré ou du bout dehors

- Selon la vitesse, destruction de l'armure avant plus ou moins importante

- Selon la vitesse, ou une plusieurs voie d'eau sous la ligne de flottaison

 

Un petit bateau full vitesse qui percute un gros coulera quasi systématiquement la pompe ne compensant pas les voies d'eaux.

Un gros bateau qui percute un petit perd sa manœuvrabilité mais peut continuer à flotter

Link to comment
Share on other sites

Donc il y à tout de même des dégâts pris en compte.

Ça me hérisse toujours un peu le poile ces ‘’percutions’’

 

(Il n’y a pas d’armure sur les bâtiments de cette époque, et on parle plutôt de blindage que d’armure)

:) 

Link to comment
Share on other sites

Ouais roooo armure, blindage, c'est du pareille au même x)

On va dire que t'as une barre de vie pour chaque coté du bateau, sa te vas comme ça :P

 

Moi de toute façon, j'aurais plus mis un code couleur pour désigner l'état générale du BLINDAGE, du genre :

- Blanc = intacte

- Vert = Et bah on c'est pris un boulet ?

- Jaune = Ouch !! Commence à piquer

- Rouge = Fuyons !!

- Noir = Blin... quoi ?   

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

si j'ai bien compris (avec les vidéos anglophones, c'est peut être pas certain...), la muraille joue sur la protection des équipages et des canons. Si éventuellement elle est touchée en dessous de la flottaison, des voies d'eau sont à craindre et sans pompe opérationnelle, c'est la fin assurée?

J'ai cru comprendre aussi que l'on pouvait affecter une partie de l'équipage aux réparations mais que cela se fait alors au détriment de la manoeuvrabilité et de la vitesse de rechargement des canons? Am I right?

Link to comment
Share on other sites

En gros, tu as tout compris, a savoir que plus ta muraille est endommagé, plus du a de change de recevoir des coup critique, c'est a dire, brèches, canons détruit. A savoir aussi que si ta muraille est totalement "détruite", tu prendras de l'eau en permanence de manière plus ou moins importante suivant le nombre de boulet reçu une fois la muraille tombé à 0.

 

Ensuite affecter l'équipage aux réparations (Survival en jeu) n'accélère pas les réparations mais te permet de remplacer les canons détruit, colmater les brèches et d'activer la pompe pour retirer l'eau de ta cale ! (Attention, si tu prend trop de dommages, la pompe ne compensera plus l'arriver d'eau dans ta cale)

 

Voili voilou ^^ 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Patch notes 25 février

 

2 nouvelles commandes de chat:

  • /ignore Nom_Joueur
  • /unignore Nom_Joueur

 

Améliorations du brick:

  • possibilité d'équiper des caronades de 24
  • augmentation de la vitesse pour les deux versions
  • changement de la ligne de flottaison du brick militaire
  • bordé augmenté pour les deux versions
  • giration améliorée pour les deux
  • durée du tir de la bordée diminuée pour les deux (afin de réduire la désynchronisation du son - à l'avenir la désynchronisation sera éliminée)

Ils ne seront toujours pas les plus agiles, mais auront une bonne vitesse et un avantage d'armement.

 

 

Autres modifications

  • les batailles PvP sont de nouveau accessibles à tous les types de navires
  • ajout de la figure de proue de la Santisima Trinidad
  • correction d'un bug rare de lancement du jeu
Link to comment
Share on other sites

Pour l'amélioration de l'artillerie du brick, c'est contraint par une date ou peu importe la date, tu peux coller du 24 dès les début ?

(Attention, je fais mon chieur) Pourquoi augmenter la vitesse des bricks, plutôt que de réduire la vitesse des autres bâtiments ?

Edited by Surcouf
Link to comment
Share on other sites

J'ai une question con. J'imagine que la réponse va être qu'on favorise la jouabilité.

 

J'ai testé le privateer là, je n'avais pas joué depuis longtemps, j'en étais au Brig avant d'être déclassé, et j'ai débarqué sur la map en mode tempête.

 

Je trouve le moteur vraiment bien rendu sur les vagues etc, mais vu comme j'ai pris des grosses vagues de côté, ou que j'ai plongé à plusieurs reprises le nez bien en avant sous l'eau, j'ai un peu l'impression que j'aurais pu :

- Dessaler (Chavirer), vu la gîte de fou parfois

- et que mes canons auraient dû être très mouillés (parfois sous l'eau, vagues sur le pont etc)

 

J'imagine qu'à l’époque c'est aussi à ça que servaient les fermetures des sabords, et qu'il devait exister des bouchons pour les canons, surtout sur les petits navires très exposés à l'eau.

 

Lorsque le temps devient mauvais, il faut fermer les sabords de la batterie basse sous peine d’embarquer des paquets de mer et de risquer le naufrage, comme la Mary Rose en 1545, et le Vasa, en 1628, qui chavirent brutalement après un coup de vent, les deux navires étant par ailleurs mal équilibrés car trop chargés dans les hauts. En 1759, à la bataille des Cardinaux, la Marine française perd deux vaisseaux, le Thésée et le Juste, après un virement de bord trop serré mené dans la houle sabords ouverts2. En 1778, à la bataille d’Ouessant, l’escadre française réussit à se positionner favorablement en prenant le vent des Anglais, mais comme le temps se dégrade et que les vaisseaux prennent une forte gîte, il faut fermer les sabords bas, ce qui prive grosso modo les navires d’un tiers de leurs canons pour les trois-ponts, de la moitié pour les deux-ponts, et de beaucoup plus en puissance de feu car ce sont les pièces les plus lourdes6.

 

Tapon de canon (ou TAMPON ou TAPE DE CANON) : Bouchon de liège ou de bois servant à fermer la bouche des canons pour éviter l’entrer d’eau dans l’ame.

 

Ça voudrait dire plusieurs choses :

- Devoir intégrer sur les petits navires très exposés, une étape de "tamponnage", avec un petit délais pour ôter les protections avant de tirer

- Rendre les petits navires encore plus useless dans des grosses batailles, par gros vent.

 

Enfin après c'est vrai que je chipote, mais ça m'a un peu frappé, d'avoir un sous marin lanceur de torpilles :P

Vous avez eu le même sentiment ?

Link to comment
Share on other sites

Je partage ton sentiment, les petits bâtiments dans le gros temps ne peuvent pas combattre, ils survivent a leurs conditions. Mais aussi les gros, enfin ça dépend du temps. Souvant les petits batiments ne possèdent pas de sabords, au mieux ils ont un pavois fermé, continu, mais ce n'est pas toujours le cas. Donc tu te fait littéralement rincer... J'ai fais du 4m de creux avec la bisquine de Cancale en 2002, la Cancalaise, et bien même sans sabords et avec un pavois d'une hauteur de 70/80cm, l'eau nous montée jusqu'au torse. Avec une gîte moyenne de 30° à 45°. Donc rapidement, tu ne peux plus combattre.

Les gros, si la mer est trop mauvaise, ferment la 1er batterie, si le combat se fait sous ton vent, il est fort possible que tu ne puisse pas utiliser cette batterie, en revanche, si l'ennemi est au vent tu pourras éventuellement l'utiliser. Mais si le temps est vraiment trop mauvais, personne ne se bat. Tu fuis la tempête ou tu te mets a l'abrit.

De toute façon, le mauvais temps n'arrange pas le combat, puisque la plus part de l'équipage soufre du mal de mer. Le jeu devrais réduit les capacités de combat par gros temps, comme augmenter le temps de chargement, et évidement les boulets perdu chez les mouettes.

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

×
×
  • Create New...