Jump to content
Game-Labs Forum
DesMoines

Tempetes en Batailles

Recommended Posts

A tout ceux qui n'ont pas connu les tempetes en bataille dont je vous ai parlé

 

 

avant ca fonctionnait...Apparement les Devs ne peuvent pas réimplémenter cela avec le systeme d'open world...Moi ce que j'en dis c'est que c'est archi possible...encore faut il s'en donner un peu les moyens :)

L'admin a dit que beaucoup de joueurs n'avaient pas aimer cela....à la période où c'était en place je n'ai JAMAIS entendu dire qui que ce soit que c'est pourri...bien au contraire...beaucoup trouvaient ca très fun :)

et le lien du fofo où on insiste auprès des devs pour qu'ils les remettent

 

 

 

 

Edited by DesMoines
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surcouf parlait du vent, il doit y avoir 40 nœuds. Il y a de jolis creux quand même, du coup ça manque de ferlage )

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca me manque aussi,

C'est franchement peu pour un tempête :)

Il y en a eu des plus violentes, si mes souvenirs sont bons, avec des creux bien plus prononcés( presque l'impression de pouvoir passer au dessus du navire adverse)

et une visibilité quasi nul :)

Immersif au possible !

Le jeu est encore en phase de test, pourquoi ne pas retenter?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me souviens des cyclones dans "Pirates des Caraïbes" d'Akella...

Si vous pouviez en plus nous ajouter cela, voir des tourbillons de temps en temps :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
8 hours ago, Barberouge said:

Surcouf parlait du vent, il doit y avoir 40 nœuds. Il y a de jolis creux quand même, du coup ça manque de ferlage )

Ah là d'accord ! 40 nds je veux bien. Et comme tu le dit, bien trop de voiles portée pour 40 nds !!! On arise à moins que ça ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et j'ajouterais qu'à 40 nds il est peu probable de se battre. Les canons restent à la serre. Il est (quasi) totalement impensable de pointer avec une houle formée par du 40 nds.

Moi je n'ai vu que du 25 nds maxi, ce n'est pas énorme et pourtant déjà les sabords tâtent l'écume. Et l'on contrôle méchamment les saisines des canons, pas question de jouer avec !

Peut-être faudrait-il avoir des coups de bastions interdisant le combat. Des coups mais bref, genre quelques minutes pour ne par bloquer le jeu trop longtemps non plus. Ce grand vent (rapide) pourrait changer la donne de certains combats voir même l'issue de celui-ci. Puis le vent retombe petit à petit et permet de nouveau le combat. Avec évidemment les difficultés qu'apporte la houle et la visibilité.

Et bien sûr, réduire cette foutue voilure !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
On 1/23/2018 at 8:39 PM, Surcouf said:

Et j'ajouterais qu'à 40 nds il est peu probable de se battre. Les canons restent à la serre. Il est (quasi) totalement impensable de pointer avec une houle formée par du 40 nds.

Moi je n'ai vu que du 25 nds maxi, ce n'est pas énorme et pourtant déjà les sabords tâtent l'écume. Et l'on contrôle méchamment les saisines des canons, pas question de jouer avec !

Peut-être faudrait-il avoir des coups de bastions interdisant le combat. Des coups mais bref, genre quelques minutes pour ne par bloquer le jeu trop longtemps non plus. Ce grand vent (rapide) pourrait changer la donne de certains combats voir même l'issue de celui-ci. Puis le vent retombe petit à petit et permet de nouveau le combat. Avec évidemment les difficultés qu'apporte la houle et la visibilité.

Et bien sûr, réduire cette foutue voilure !

Comme on le voit parfois dans des films ou des séries, ça pourrait être "marrant" que des tempêtes permettent à des navires de fuir un combat. Quitte à ce que pourquoi pas, une instance soit crée avec la tempête dedans, des dégâts infligés au bateau, des marins qui passent à l'eau, des récifs si jamais ça se passait près des côtes, une dérive très importante, etc.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avant même l'habilité d'un état major et de son équipage, avant même les rivalités et bien sûr la guerre, les conditions météos règnent en maître dans le domaine maritime.

Les conditions météos et la topographie du lieu, courants, hauts fonds, brisant, îles, grand large, bref un combat n'est pas qu'une histoire d'hostilité. Deux nations ennemie n'hésite pas à venir en aide à l'autre dans des cas de drames dû à une mauvaise météo. Un marin reste un marin.

Sans y inclure ce type d'entre aide, on pourrai grandement gêner les combats dû à la baston. Si j'ai bien suivit il y a maintenant une implication du courant dans la navigation. C'est très bien et les tempêtes ajouteraient un plus dans la jouabilité du jeu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des tempêtes? Point trop n'en faut! Ok pour, peut-étre, 5% de batailles, mais avec cette houle, la visibilité, la dérive et tout ça... Haarmmm J'ai déjà du mal à tenir debout sur le pont après quelques chopines de tafia....

Plus sérieusement, je suis pour, mais pourquoi pas aussi ajouter des batailles en vents faibles...Où le Fir aurait un avantage et Live oak plus d'avantages en tempêtes, par exemple

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, on parle de tempêtes là, mais cette réflexion vaut bien sûr pour la pétole avec mer d'huile. Il t a aussi la pétole après coup de vent, donc pas de vent mais une très grosse houle.

Dans l'absolue il faudrait quatre ou cinq systèmes de météos, du plus calme au plus agité. Avec pour chaque système un plan de voilure adapté, et des facilités ou difficultés de combats.

Le temps moyen étant le meilleur compromis vitesse/manœuvres - combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sûr, vu comme ça... Il faut un temps changeant. Je ne sais pas moi car je n'y joue pas, mais si le temps change de façon aléatoire dans un temps aléatoire aussi mais n'excédant pas 10/15 minutes pour les tempêtes et la pétole, et un temps majoritairement plus long pour les deux/trois autres types de temps qui permet largement le combat.

Si le curseur reste sur tempête, c'est sûr que c'est injouable.

Exemple pour cinq type de météo :

Vent / voilure/combat

Vitesse (Km/H) – dénomination – Obs sur la voile-combat

  • 9 – petit frais – toutes voile dehors (mais peu d’effet) - combat possible mais laborieux à moins d'être bien placé.

  • 14 – bon frais – vent considéré comme le plus avantageux - excellant pour le combat.

  • 22 - bon frais de vent - moins de voile - combat plus tactique, houle présente.

  • 36 – grand frais de vent – ris dans les huniers - ça se corse pour combattre, houle gênante.

  • 72 – tempête - à la cape - combat impossible.

Et en aléatoire la pluie sauf pour la tempête.

Share this post


Link to post
Share on other sites

grossomodo....il faudrait que quand on fasse F1, F2, F3 ou plus....(ca desactive les tirs par pont) ...ca ferme les sabords... Ainsi, on ferme ceux du bas. Si on le fait pas, le ship (en fonction de la qualité de la pompe) prendrait l'eau doucement mais surement...et encore plus si il a de la gite. Ca obligerait à réduire la voilure et peut etre condamné le pont du bas.

 

Des idées pour le realisme y'en a PLEIN!!

 

D'ailleurs en parlant tempete, on est allé se battre hier devant KPR...y avait grosse pluie en open sea...bah en rentrant en bataille  on avait un brouillard très très sympa. Manquait plus que les vagues et c'etait pas mal du tout ^^

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les sabords, historiquement, il n'était pas rare que la ligne qui avait l'avantage du vent soit obligée de fermer les sabords de la batterie basse. Ce qui relativise ce fameux avantage.

Un navire endommagé sur la ligne au vent avait une franche tendance à dériver dans la ligne ennemie (pas forcément un avantage), alors qu'un navire endommagé sur la ligne sous le vent avant tendance à dériver loin du combat (mais en laissant un trou dans la ligne). Bref, la ligne au vent avait un avantage d'attaque et la ligne sous le vent un avantage défensif. Plus le vent est fort et surtout si les lignes naviguent par vent de travers, plus l’écart de stratégie des lignes est fort.

Une ligne inférieure en poids de bordée avait tout avantage à prendre une position sous le vent, sauf si elle était en outre désavantagée en nombre de navires.

Nelson a rompu la ligne à Trafalgar alors qu’il l’avait maintenue à Aboukir, où il pouvait bénéficier d’un avantage de nombre sur l’arrière de la ligne française, ancrée vent arrière, en attaquant par les deux bords. Peut-être le vent était-il plus fort à Aboukir qu’à Trafalgar ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

×