Jump to content
Game-Labs Forum

Bonden

Members
  • Content count

    111
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

11 Good

About Bonden

  • Rank
    Able seaman

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  1. Patch Notes & Feedback

    Hello tout le monde Je suis de loin le jeu (que j'ai acheté en early access mais je n'ai pas de PC capable de le faire tourner ...) et me réjouis de l'introduction d'éléments de réalisme dans la navigation et le gameplay. Si les développeurs cherchent des sources d'inspiration de ce côté, j'ai vu qu'un nouveau simulateur de voile est en early access (Sailaway), qui permet de naviguer... dans le monde entier, avec une représentation du ciel, du soleil, de la météo (réelle !), des courants, etc. https://www.sailawaysimulator.com/features/ Je reste persuadé qu'il y a un bon potentiel de développement du jeu pour un mode solo réaliste pour reconstituer des batailles historiques... même sur une partie limitée de la carte. Bonne année à tous !
  2. Quelques questions

    Bonjour, Je me demandais: est-ce que les tirs rapprochés (notamment les 'double shots') peuvent traverser le vaisseau cible et toucher un vaisseau situé derrière lui ? Je demande ça car lors de la bataille de Trafalgar, j'ai lu que les officiers du Victory avaient ordonné de réduire les charges de poudres pour éviter que leurs tirs traversent le Redoutable et touchent un autre 74 britannique arrivé en renfort et qui s'était accroché sur l'autre bord du vaisseau français. Dans les combats très rapprochés où un vaisseau est attaqué des deux côtés en même temps, il serait bien d'en tenir compte dans le jeu non ? Par ailleurs, dans le même livre, il est indiqué que Nelson avait interdit de placer des tireurs dans les hunes, parce qu'il craignait que les tirs de mousquets mettent le feu aux voiles. Je présume donc que le risque était réel. Le livre (très bien fait et intéressant):
  3. Quelques questions

    Concernant la qualité du fer des canons, je trouve ceci également dans l'ouvrage édité par R Gardiner et Brian Lavery, The Line of Battle, The Sailing Warship 1650-1840 (1992) : "The quality of iron improved dramatically during the eighteenth century, and the burgeonning industrial revolution gave Britain a distinct advantage in this area (in 1812 some British 24pdrs were calculated to have been fired 3000 times without accident; even the norm was 1000 firings). Thus the superior rate of fire often attributed to Royal Navy gun crews during Napoleonic Wars probably relfects superior technology as much as better training" (p. 150).
  4. Quelques questions

    D'après une autre source (l'ouvrage (assez exhaustif et fort bien fait) de Mark Adkin, The Trafalgar Companion (2005), p. 267), "The single most important factor in the British victory at Trafalgar was rapidity of fire, a skill that came only with constant practice and rigourous attention to every minute detail of the drills. British ships spent month after month at sea on blockade, cruising or escorting convoys, during which time captains constantly exercised their men at the guns, whereas the French and Spanish, many of whose ships were bottled up in port, seldom got down to the serious practice of gunnery". L'auteur indique qu'un équipage anglais bien entraîné et 'frais' pouvait tirer 3 boulets en 5 minutes, contre, en moyenne, 8 minutes par boulet pour un canon de 36 français et 5 par boulet pour un canon de 18 (p. 268). Je présume qu'il faut vérifier ces chiffres avec des sources françaises (Boudriot doit sans doute donner des chiffres, j'irai voir), mais il semble fort important de considérer cette cadence de tir dans les facteurs clés de victoire. L'auteur indique aussi qu'après une voire plusieurs heures de combat rapproché, les équipages (quels qu'ils soient) étaient épuisés, ce qui ralentissait évidemment la cadence. Il ne me semblerait pas trop compliqué d'intégrer des facteurs faisant varier la cadence de tir dans le jeu (degré d'entrainement et d'expérience au combat de l'équipage - en tenant compte de son renouvellement au gré des pertes - et degré d'épuisement notamment) si ce n'est déjà fait. Concernant la qualité de construction des canons, moyennant qq vérifications historiques (pas encore eu le temps de regarder; Surcouf ?...), on pourrait imaginer deux ou plusieurs degrés de qualité de fer en fonction de l'origine du fer et surtout de son prix : une tonne de fer bon marché donnerait des canons de moins bonne qualité, chauffant plus vite et risquant d'exploser après un certain temps d'utilisation... Bien sûr cela donnerait un avantage aux plus riches factions, mais n'est-ce pas un facteur de succès dans Naval Action ?
  5. Quelques questions

    Je l'ai lu à plusieurs reprises dans l'ouvrage d'Andrew Lambert, War at sea in the age of sail (2002), synthèse fort bien faite me semble-t-il qui évoque les facteurs de succès de la Royal Navy et cite ces éléments (expérience de l'équipage suite à des entraînements en mer et plus grande résistance des canons anglais) parmi d'autres. (https://www.amazon.co.uk/War-Sail-Cassell-History-Warfare/dp/0304363510/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1473173183&sr=8-2&keywords=war+at+sea+in+the+age+of+sail). Maintenant, pour la qualité du fer utilisé pour les canons (qui posait problème apparemment chez les français), je n'ai pas lu d'article plus technique ni vérifié les sources de l'auteur, donc il faudrait creuser (je peux regarder). Mais ce qui est certain, c'est que l'entraînement de l'équipage avait un impact positif sur la cadence de tir (c'est d'ailleurs un leitmotiv chez P O'Brian) et qu'une cadence plus élevée pouvait être décisive. Sauf erreur, c'est par exemple ce qui a donné l'avantage à la Shannon (38) (drillée au tir par son capitaine) sur la Chesapeake (38 aussi) en 1813 au large de Boston, avant l'abordage final. Ne faudrait-il pas suggérer aux devs d'intégrer cet aspect, si ce n'est déjà fait (à mon avis ils y ont déjà pensé ;-)) ?
  6. Quelques questions

    Bonsoir J'aurais une question (qui a p-ê déjà une réponse dans le forum): est-ce que la cadence de tir (temps de chargement des canons et caronades) varie en fonction de l'expérience de l'équipage ? Et est-ce qu'il existe des différences de qualité des canons d'un type de navire à l'autre (les canons français avaient plus tendance à chauffer voire exploser au point qu'après un certain temps les équipages ralentissaient la cadence, alors que les anglais pouvaient maintenir plus longtemps leur cadence) ? Merci
  7. Réalisations en cours

    Voici une photo du kit Artesiana 2016. Ce n'est pas ce modèle qui a servi pour NA ? Pour moi cela me convient fort bien en tt cas ! On voit bien sur cette photo de la réplique que ce modèle (et la frégate digitalisée dans NA) n'en est pas la reproduction fidèle en ce qui concerne la hauteur de la batterie (plus du double de la hauteur du sabord dans la réplique).
  8. Réalisations en cours

    Hello Je trouve une partie des réponses à ma question postée sur le forum en anglais (dans History - French Frigate Hermione) concernant les différences entre l'Hermione de la monographie de l'Ancre et la réplique qui navigue aujourd'hui. Quand on observe bien celle qui est modélisée dans NA (cf l'image donne par Barberouge plus haut), il me semble cependant que le pont ait à peu près la hauteur historique non ? Son pont est nettement moins élevé que la réplique en tout cas. La déco est la même, mais le gabarit est moins massif me semble-t-il, ce qui en soi est un bon point pour NA, qui n'a pas de normes de sécurité à respecter ;-) (c'est d'ailleurs aussi le cas de la nouvelle maquette de l'Hermione au 1:89e d'Artesiana latina qui vient de sortir, qui est plus fine) Mais je continue à me demander pourquoi dans la monographie la poupe et la figure de proue sont si différentes de la réplique (là, pas de normes de sécurité je suppose) ? A-t-elle connu plusieurs modifications lors de son service ? Les plans n'étaient-ils pas connus quand on a conçu la réplique ? En soi, je trouve la réplique magnifique mais cela m'intrigue.
  9. French Frigate L'Hermione

    Hello I have a intriguing question : a monograph of the Hermione has been published recently by French publisher Ancre, and her stern, as well as her figurehead are quite different from the replica. Have you any explanation ? Did the real Hermione change during its service ? Thanks a lot for your answer, best wishes (and congratulations Surcouf, what a dream come true !)
  10. Sondage: plans de développement

    Bonsoir, Dans les propositions faites, j'ai voté pour la terre dans les batailles (les batailles de port sont bizarres avec les forts au milieu de l'océan). Sinon, quitte à faire des propositions : - un mode solo ou un serveur dédié (j'ignore si c'est possible) pour des batailles avec plus de réalisme (not. sur l'effet du relief des fonds marins/côtes et du vent/de la météo, pq pas un système simplifié de signaux, pas de barre de visualisation des dommages causés à l'adversaire,...) ; mais j'imagine qu'il y a peu de chances... - améliorer le visuel des dommages. Continuez en tt cas !
  11. Not so historical captins/ships

    Customizing ships with historical names (available in navy lists), color schemes and 'worn out' aspect would be great as it would allow to diversify the ships without much modelling effort and keeping reasonable historical accuracy
  12. Weather

    Stronger light reflections in backlight on water and on wet decks and hull (especially in storm/rainy weather, when water should splash on the deck) Replica HMS Bounty On the Hermione's deck Visible darker rain clouds and oncoming storms Bigger waves in storm/hurricane Calm weather, which imposes slower movements and tactical choices (like in the historical Trafalgar battle) Miami Beach 2009 Oncoming storm in Carribean The Hermione in (dead) calm weather
  13. Little things you'd like to see

    What could make this beautiful game even more immersive : - in general more realistic sails-plans according to ship situation (navigating, in combat, in port, etc.), weather conditions (storm, calm weather,...) and to point of sailing (all in the wind, on the wind, off the wind, etc.) with possibility to choose yourself between sails-plans (this does not need individual sail control) or to leave it to the automatic skipper; the actual sail-plan (full sail and staysails) showed in most battles is mainly for close hauled heading - in order to reduce speed in combat, show loosing the (top)yards and clew up sails (with clew lines) rather than furling them (furling sails and loosing them was very time/men-consuming and not possible to use in combat); - Improving visual aspect and modelling of rigging, masts and sails damage (falling or dismantled spars, ripped sails, cut stays and shrouds, fallen but still attached masts dragging the boat,...) - keep the spritsail furled on its spar as it was seldomly used, especially in combat - stronger light reflections on wet decks and hull (especially in storm/rainy weather, when water should splash on the deck ;-)) - rainy weather - impact of storm conditions on the rigging and the rolling (possibility to capsize or breaking topmasts if too much sails) - impossibility to use lower deck battery in strong rolling conditions (gun ports were closed); some ships of the line were ill-conceived in this regard; - make closed and damaged gun ports visible - more seamen, officers and marines on the deck ; casualties - sealife (gulls especially) - boarding animations In my opinion, those changes are mainly graphic changes, even if some imply some logical tactical consequences (closed gun ports, rolling,...). Here under, some paintings (of painters who were sailors themselves and participated to combats: N Pocock and L Garneray + one of Geoff Hunt) and one engraving (Ozanne) showing sail, rigging and yards aspect in combat, calm and storm conditions
  14. Visualisation des dégâts

    Hello Je suis du même avis: c'est ce qui rend le jeu réellement immersif (comme dans IL2 Battle of Stalingrad, par ex). Il me semble qu'il faudrait aussi rendre plus réalistes certains dommages: la perte d'un beaupré par exemple était nettement plus pénalisante que dans le jeu (c'est tout le gréement qui en était déstabilisé; ici, le navire n'en semble pas réellement affecté). J'espère que le modèle 4.0 de dommages permettra d'y remédier. Patience ?
  15. Quelles stats à enregistrer ?

    Bonsoir Pour les stats, autant qu'elles soient anonymes ou strictement personnelles en effet, pour éviter le côté compétition. Pour l'attribution des postes de commandement (amiral / commandant), le mérite et la discipline (ainsi que l'initiative personnelle dans certains cas, lorsqu'elle est couronnée de succès) devraient être les critères. Le mérite devrait être reconnu au résultat, càd en fonction des dommages et prises infligés à l'ennemi et compte tenu du rapport de force (une corvette qui bat une frégate par ex.). Concernant l'obéissance aux ordres, à l'époque, l'initiative n'était pas nécessairement mal vue, si elle faisait partie d'une tactique d'ensemble voulue, jouant sur la flexibilité et l'initiative des capitaines et surtout si elle donnait des résultats.
×